Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Morbi eu nulla vehicula, sagittis tortor id, fermentum nunc. Donec gravida mi a condimentum rutrum. Praesent aliquet pellentesque nisi.

LES ÉDITIONS LIMITÉES

CUVÉE D’EXCEPTION
GRANDE CRA

Historique

C’est tout d’abord Francis FICHET, fondateur du Domaine qui a planté la première parcelle de Chardonnay sur ce lieu-dit ”La Cra” (1ha) pour en produire un Mâcon-Villages Blanc de bonne facture en 1969, année de naissance d’Olivier, est-ce un signe prémonitoire ?

Pierre-Yves et Olivier s’installent respectivement sur le domaine familial en 1988 et 1990. Pierre-Yves se spécialise dans la culture du vignoble et Olivier dans la vinification. Ils décident de mettre encore plus en valeur certains terroirs.

En 1999, après 2 années d’essais, Olivier trouve la vinification correspondante à ces magnifiques raisins récoltés très mûrs. A la vigne c’est labourà 100%, pas d’enherbement comme sur le reste du domaine, car le sol très crayeux est assez pauvre mais de grande qualité !

Avec une vinification adaptée à la richesse des jus obtenus, en fûts de chêne à 100% dont 25 à 30% de fûts neuf durant 12 mois, puis assemblage en cuve inox pendant 6 mois avant mise en bouteille, La Cra représente la locomotive, la fierté et la référence du domaine FICHET.

Fort de leur expérience, ils décident en 2012 d’essayer d’acquérir de nouvelles parcelles sur ce climat si particulier ! Avec pas moins de 13 propriétaires à convaincre, Olivier a su faire aboutir le projet.

Le Domaine compte 36 ha de vignoble dont 4.5 ha de ce magnifique terroir. 1ha du coteau le plus pentu est réservé à  » Grande Cra  » !

C’est en 2019, 20 ans plus tard que cette cuvée d’exception « Grande Cra » voit le jour, sur le premier millésime 2017. Cette année, partez à la découverte de 2018, un millésime plein de promesses …

chardonnay GRANDE CRAIE

CÉPAGES

Chardonnay

Exposition

Plein sud et sud-ouest, coteau à 40% de pente

ÂGE

Plantées en 2000, 2016 et 2018

Superficie

1 hectare

Température de service

10°C à 12°C

Élevage

Fût de chêne neuf à 50%, 24 mois
Créée en 2017, découvrez “Grande Cra” sur le millésime 2018. Cette cuvée provient de vigne plantée en Chardonnay sur le climat “La Cra” où nous avons effectué une sélection parcellaire dans les plus imposantes pentes que nous avons planté successivement en 2000, 2016, 2018. Historiquement, La Cra n’existait que sur un plateau de calcaire crayeux. Les pentes sont inclinées de 35 à 45%, ce qui implique un travail manuel tout au long de l’année, les engins ne pouvant y accéder. Exposition sud-ouest et plein sud, terroir pauvre et caillouteux, nous récoltons des raisins très mûrs à la main en petites caisses, pressurage pneumatique et une vinification en fût de chêne à 100% dont 50% de fûts neufs et 50 % de fût d’un vin. Fermentation alcoolique longue et élevage au minimum de 20 à 24 mois. Petit rendement et quantité très limitée. Très belle expression du Chardonnay très mûr, vin de garde avec un potentiel de 10/12 ans, minéralité et puissance.”

 

Pierre-Yves et Olivier FICHET

PUISSANT, FLORAL INTENSE,
FRUITS MURS, MINÉRAL, ...

La chaude blondeur du miel habille ce millésime 2018 par son caractère solaire. Du miel il a en a aussi pris ce parfum frais qui vous donne l’impression de butiner une fleur des champs. Une fois en bouche, la souplesse de son jus livre une saveur enrobante de pollen. Sa finale aussi large que longue vous donne envie de vous resservir.

 

Guillaume BAROIN
Journaliste
RÉCOMPENSÉE AVANT MÊME D’AVOIR ÉTÉ COMMERCIALISÉE
logo magazine Bourgogne Aujourd'hui
ARTICLE PARU DANS BOURGOGNE AUJOURD’HUI N°143 EN NOVEMBRE 2018

MEILLEURE NOTE DE LA DÉGUSTATION : 18/20

Les frères Fichet ont sélectionné 1 hectare, en exposition plein sud, pour produire cette cuvée qui va passer 18 mois en fût, puis 5 à 6 « d’affinage » en cuve. Arômes concentrés, purs, nobles, de fruits jaunes, d’épices, d’agrumes confits…

Le vin est riche, élégant, long, harmonieux, avec de belles notes toastées.

Le prix est également ambitieux, mais après tout, si des premiers crus de Côté-d’Or parfois médiocres sont vendus 50 ou 60€, pourquoi un grand Mâcon n’en vaudrait pas 38 ? À méditer !

Jean-Philippe CHAPELON
Journaliste de Bourgogne Aujourd’hui